Le

Appel à projets MobBiodiv’2020 : soutenir des initiatives portées par des associations

La Maulde qui alimente le lac de Vassivière et se jette dans la Vienne

Crédit : Thierry Degen / Terra

Le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Office français de la biodiversité ont lancé l’appel à projet « MobBiodiv’ 2020 : les associations pour la biodiversité », avec le soutien de l’association Régions de France. Cette initiative a pour but d’accompagner les associations et d’impulser de nouveaux projets locaux en faveur de la protection de la biodiversité.

Les associations de protection de l’environnement sont des acteurs clés dans la connaissance des enjeux de protection des écosystèmes locaux. Pour les soutenir dans leurs actions de préservation de la biodiversité et faire émerger de nouvelles initiatives, en métropole comme outre-mer, l’appel à projet MobBiodiv’2020 est doté de 4 millions d’euros.

Les projets devront répondre à l’un des quatre objectifs suivants.

  • Restaurer, protéger les écosystèmes et leurs fonctionnalités.
  • Intégrer la biodiversité dans l’aménagement et la gestion des territoires.
  • Optimiser les systèmes économiques et financiers pour allier développement économique et préservation de la biodiversité.
  • Faire progresser le savoir, l’apprentissage et l’innovation en faveur de la préservation de la biodiversité.

Les associations peuvent candidater à partir du 25 mai et les dépôts de dossiers s’organiseront en deux sessions.

Les lauréats seront désignés par les comités régionaux de l’Office français de la biodiversité.  Les régions pourront s’impliquer dans le dispositif du choix des lauréats, par exemple via les agences régionales de la biodiversité. Elles pourront également s’associer à l’appui de projets régionaux articulés avec leur stratégie régionale.

Enfin, pour valoriser ces initiatives, les lauréats des deux sessions seront soumis à une consultation citoyenne sur internet courant novembre, afin d’élire les Coup de cœur des citoyens. Ces actions seront valorisées lors du Congrès mondial de la nature de l’Union internationale de la conservation de la nature, en janvier 2021.