Le

Concombres de mer, éléphants, girafes... des espèces mieux protégées

Rencontre avec Arnaud Horellou, responsable de l'autorité scientifique CITES pour la France. Il nous parle de l'importance de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et de quelques décisions majeures prises en 2019 pour réglementer le commerce de plusieurs espèces menacées.

En août 2019, les pays signataires de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se réunissaient à Genève à l'occasion de la 18e conférence des parties (CoP18). Nous avons rencontré Arnaud Horellou, responsable de l'autorité scientifique CITES pour la France, qui nous parle de l'importance de cet accord intergouvernemental et de quelques décisions majeures prises en 2019 pour réglementer le commerce de plusieurs espèces sauvages.

Signée en 1973, la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), aussi appelé convention de Washington, fédère aujourd'hui 182 pays du monde pour la préservation de la biodiversité face aux menaces de la surexploitation et du commerce international illégal. La CITES protège 5 500 espèces animales et 29 500 espèces végétales.