Le

Label Terre saine : 427 collectivités ouvrent la voie du zéro pesticide

Végétation spontanée au pied d'un arbre en ville - Crédit : Olivier Brosseau / Terra

Végétation spontanée au pied d'un arbre en ville

Crédit : Olivier Brosseau / Terra

La France s’est engagée à réduire l’utilisation des pesticides et là agir contre leurs impacts nocifs sur l’homme et l’environnement. Certaines collectivités ouvrent la voie de pratiques sans pesticides et ont confirmé leur engagement en décrochant le label Terre saine.

La réduction de l’usage des produits phytopharmaceutiques dans toutes les formes de cultures est une action majeure du Plan biodiversité. En écho à cet engagement, la 14e édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (20 au 30 mars) était organisée autour du thème de la biodiversité.

À cette occasion, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence française pour la biodiversité ont remis le label Terre saine à 110 nouvelles communes, afin de valoriser leur démarche exemplaire. L’objectif de ce label est de récompenser des communes qui bannissent les pesticides (insecticides, fongicides, herbicides) de tous les espaces publics et vont donc au-delà de ce que préconise la législation (loi n°2014-110 du 6 février 2014, dite loi Labbé) qui cherche à mieux encadrer l’utilisation de produits phytosanitaires. 

Ce label, qui fête ses 5 ans cette année, a été remis à 427 collectivités depuis sa création.

Une labellisation qui s’inscrit dans le prolongement dans le cadre du plan Ecophyto 2 + qui étend ce principe dans tous les jardins, espaces végétalisés et infrastructures.

Depuis le 1er janvier 2019, l’utilisation de ces produits est également interdite aux jardiniers amateurs qui grâce à des solutions alternatives et des gestes simples peuvent se passer de ces produits (retrouver tous nos conseils sur le site Jardiner autrement).