Le

« Perturbateurs endocriniens, une bombe à retardement », avec le biologiste Jean-Baptiste Fini

Jean-Baptiste Fini, biologiste spécialiste des perturbateurs endocriniens, professeur du Muséum national d'histoire naturelle

Jean-Baptiste Fini, biologiste spécialiste des perturbateurs endocriniens

Crédit : MNHN

Dans ce dixième épisode du podcast « Pour que nature vive », Jean-Baptiste Fini, biologiste spécialiste des perturbateurs endocriniens, parle de ces substances capables d’interférer avec le système hormonal des humains, comme de l'ensemble du vivant.

Jean-Baptiste Fini, biologiste spécialiste des perturbateurs endocriniens, professeur du Muséum national d'histoire naturelle, est l'invité du dixième épisode du podcast Pour que nature vive afin de parler des conséquences des perturbateurs endocriniens sur la santé des humains et des autres espèces terrestres, aquatiques et marines. Il évoque aussi les actions collectives et individuelles mises en oeuvre pour limiter leur incidence. 

Le podcast « Pour que nature vive »

Face à l’effondrement environnemental croissant, les scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle prennent la parole pour alerter. Série audio en 12 épisodes, Pour que nature vive a pour thème central la nature : mieux la connaître pour mieux la préserver. Dans chaque épisode de 30 minutes, une chercheuse ou un chercheur partage ses connaissances et solutions pour mieux comprendre le vivant et le monde qui nous entoure.

Le podcast Pour que nature vive est produit par le Muséum national d’histoire naturelle et Création collective, en partenariat avec le ministère de la Transition écologique ! Les six premiers épisodes ont été diffusés entre le 14 avril au le 19 mai 2020.  Les six derniers épisodes sont dévoilés en octobre et novembre.

Retrouvez Pour que nature vive sur votre plateforme préférée : Apple PodcastsDeezerSpotifyYouTube et Google Podcasts

Interviews : Vincent Edin - Enregistrements : Thibault Delage à l’Arrière boutique - Réalisation : Enky Wave