Prendre en compte le lien entre santé et environnement

Enfants dans un jardin partagé - Crédit : Arnaud Bouissou / Terra
Enfants dans un jardin partagé Crédit : Arnaud Bouissou / Terra

Les pratiques agricoles intensives, notamment celles ayant un recours important à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques, ont des impacts négatifs sur la biodiversité, sur la qualité de l’eau et sur la santé des producteurs, des utilisateurs et des riverains. Le monde agricole est conscient des défis et a déjà commencé à se saisir de ces enjeux, en faisant évoluer les pratiques et en développant des labels et des marques de qualité. Plus largement, le développement de certaines activités humaines disperse dans l’environnement des polluants qui peuvent avoir des conséquences sur la santé humaine, animale et végétale.

Ce que dit le Plan biodiversité

Le Plan biodiversité veut encourager et accompagner une agriculture plus respectueuse de l’environnement (diminution de l’empreinte eau et biodiversité, conservation des sols…) et plus protectrice pour la santé des agriculteurs et des consommateurs. Il s’agit aussi d’améliorer le partage du diagnostic, en étant plus transparent sur les données de ventes des produits phytopharmaceutiques. Le Plan vise aussi à renforcer la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les politiques de santé humaine, animale et végétale.

En savoir plus sur les actions menées en faveur de cet enjeu